Accueil     | | |      Version Française FR English Version EN Versión Española ES 普通话 CN

MShop

MTv

MStudio

MGeek

MScores

MAcademy

Composition d' une chanson

Composition des thèmes

1. Composition des thèmes

 

Procéder à l'élaboration d'une chanson ne répond à aucun ordre chronologique impératif ou préétabli, les modalités de travail de chaque artiste étant uniques et intimement liées à ses goûts, ses affinités ou sa culture musicale.


Les thèmes musicaux, le texte, la grille harmonique, le rythme ou même une simple ambiance particulière peuvent tout aussi bien jouer un rôle de 'locomotive' dans la création d'une chanson.


Dans l'exemple précis de la chanson 'Tu étais là' (Stéphane Ellia / Yves Feger) que nous avons choisi pour illustrer notre analyse, les thèmes musicaux (mélodies) préexistaient aux autres éléments.


Voici à ce sujet quelques conseils préalables utiles:

 

a. La simplicité

 

Elle caractérise la plupart des grands succès qui jalonnent nos 'hit parades' depuis des années. En effet, la chanson reste avant tout un art populaire et un thème à succès doit rester mémorisable par tout public.

 


b. Le caractère vocal

 

La voix est certainement l'instrument le plus difficile puisqu'elle ne prend ses points de repère qu'à l'aide de l'oreille et pas d'une clé ou d'une touche.

Afin de faciliter l'exécution vocale, tentons de respecter les règles suivantes:


- Les intervalles mélodiques doivent être les plus conjoints possibles ou assez courts ( 2ndes, 3ces, 4tes, 5tes, 6tes ou 8ves ).

- Eviter les intervalles plus difficiles d'exécution (7èmes, 9èmes, 10èmes 11èmes etc.), les intervalles diminués ou augmentés, et les chromatismes trop longs (1/2 tons successifs).

- La tessiture de la mélodie doit correspondre à celle de la voix à laquelle on la destine. Il faut aussi éviter de soutenir une voix dans un registre extrême ( grave ou aigu ) où celle-ci se trouverait en difficulté.

- Les respirations doivent être fréquentes, permettant à l'interprète de reprendre son souffle régulièrement. Celles-ci sont placées sur des points charnière de la chanson en respectant la structure du texte.

- La courbe mélodique doit être souple et directionnelle pour se démarquer de l'écriture instrumentale parfois trop virtuose.

 

 

c. Le nombre de thèmes

 

C'est un facteur influant sur la réussite d'une pièce chantée. S'il est trop important, nous n'obtiendrons qu'une dispersion et l'auditeur ne trouvera plus ses points de repère. A l'inverse, un thème unique risque de devenir très vite répétitif et rébarbatif.

 

 

d. L'anacrouse, le climax et la désinence

 

Ces 3 termes désignent simplement les phases de 'tension', de 'point culminant' et de 'repos' d'une mélodie. Ces phases donnent une respiration au thème pour d'éviter platitude et monotonie.

 

 

 

2. Analyse des thèmes

 

Notre chanson exemple "Tu étais là" possède 3 thèmes principaux (couplet, pont et refrain)
.

a. Le 1er thème (couplet) en Ré majeur s'étend sur 8 mesures, mais ne comporte en réalité que 4 mesures répétées 2 fois:

 

 

Remarques

 

- L' "ambitus" de ce thème (distance entre sa note la plus grave et sa note la plus aiguë) est l'8ve.

- L'intervalle entre 2 notes voisines n'excède pas la 6te majeure.

- La tessiture La2 / La3 reste tout à fait réalisable par la voix masculine à laquelle est dédiée cette chanson.

- Deux respirations sont placées en mesures 3 et 7 (3èmes temps).

- Les phases de tension (mes. 1 à 6), de point culminant (mes. 6) et de repos (mes. 6 à 8) sont présentes.

- Les intervalles restent simples à chanter.

 

b. Le 2nd thème (pont) s'infléchit vers La majeur et comporte 7 mesures:

 

 

Remarques

 

- L'ambitus de ce thème est d'une 6te majeure (Sol3 / Mi4).

- L'intervalle maximum entre 2 notes voisines ne dépasse pas la 4te juste.

- Le registre se déplace un peu plus vers l'aigu d'une 5te juste.

- Deux respirations se situent en mesures 3 et 7.

- Deux points de tensions identiques ( Mi4 ) se situent en mesures 2 et 5.

 

c. Le 3ème thème (refrain) est également en Ré majeur, avec couleur 'modale' du Sib (6ème degré mineur):

 

 

Remarques

 

- L'ambitus est aussi d'une 8ve.

- L'intervalle entre 2 notes voisines s'est élargi à la 7ème majeure, après respiration.

- Le registre est cette fois plus aigu et plus tendu (Fa4).

Poursuivez ce cours !

Commentaires