Accueil     |      Version Française du site musiclassroom.com FR English Version of the website musiclassroom.com EN Versión Española del sitio musiclassroom.com ES 普通话 CN
Boutique musique en ligne
MShop
Webtv musique en ligne
MTv
Partitions et tablatures gratuites en téléchargement
MScores
Cours de musique en ligne
MAcademy

Harmonie

Les notes étrangères

Description

Il arrive parfois que certaines notes étrangères viennent semer le trouble dans l'accord parfait.
Les notes étrangères ne font pas partie de l'accord et apparaissent comme des dissonances ayant besoin d'une préparation dans l'accord précédent et surtout d'une résolution dans l'accord suivant.
Dans l'harmonie tonale, les notes étrangères sont au nombre de six : Le retard, l'appogiature, le passage, la broderie, l'anticipation et l'échappée. Pour illustrer ces exemples, nous avons choisi une progression d'accord basique qui débute sur l'accord de tonique I, passe par l'accord de dominante V et revient par une cadence parfaite à l'accord de tonique I.
On le voit ici sur l'accord de septième de dominante Sol Si Ré Fa en Do majeur, la note "Mi" ne fait pas partie de l'accord et reste dissonant. Il est préparé par une liaison dans l'accord précédent et résolu conjointement dans l'accord suivant sur la note "Ré" note réelle de l'accord de dominante (Quinte).
La note "Mi" est donc le retard supérieur de la note "Ré" réelle.
Un retard a donc besoin de 3 phases que sont : la phase de préparation dans l'accord précédent, la phase de dissonance ou "retard" et la phase de "résolution" conjointe dans l'accord suivant.
Avec l'appogiature, le principe est le même, mais celle-ci, n'a pas nesoin de phase de préparation dans l'accord précédent. C'est donc une note jouée sur le temps et qui se résout conjointement dans l'accord suivant.
Frappée sur le temps, l'appogiature possède un caractère plus expressif que le retard.
La note de passage est une note mélodique conjointe qui assure une transition entre la note qui précède et la note qui suit. Par exemple ici, la note "Mi" assure la transition entre le "Fa" précédent et le "Ré" qui suit. Les notes de pasage sont donc toujours conjointes.
La broderie est une ornementation conjointe d'une note réelle de l'accord ou d'une note étrangère à l'accord. Dans cet exemple, la note "Ré" (Quinte de l'accord de dominante) est répétée sur le quatrième temps, et est brodée par le "Mi" note de broderie supérieure.
L'anticipation, comme son nom l'indique, anticipe une note de l'accord suivant. Dans cet exemple, la note "Do" placée sur le quatrième temps ne fait pas partie de l'accord de dominante, mais il anticipe la note "Do", tonique réelle de l'accord suivant.
Contrairement aux notes étrangères précédentes, l'échappée ne fait ni partie de l'accord de dominante, ni de l'accord de tonique suivant. Elle est disjointe avec les notes précédente et suivante.

Poursuivez ce cours !

Commentaires